La Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante lance son nouveau site Internet

Nous sommes heureux d’annoncer la mise en ligne du crc.ebsi.umontreal.ca, le nouveau site de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante de l’Université de Montréal.

Le professeur Vincent Larivière, titulaire de la Chaire et professeur agrégé à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information à l’Université de Montréal, a choisi la solution ForceRouge pour refaire son site Internet et ainsi continuer à présenter les travaux de la Chaire.

 

À PROPOS De La Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante

Les technologies numériques – lesquelles n’exigent que peu d’espace et offrent une grande facilité d’accès, de mise à jour, de réutilisation et de transmission – modifient la façon dont les chercheurs produisent et diffusent les connaissances. Toutefois, la portée et les caractéristiques de ces changements demeurent inconnues. L’objectif de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante (CRCTSC) est d’améliorer la compréhension de la diffusion actuelle des connaissances en analysant les caractéristiques des documents écrits par les chercheurs.

Plus spécifiquement Vincent Larivière et son équipe examinent l’utilisation des nouveaux modes de production des connaissances, le partage des nouvelles sources de données et les changements touchant les pratiques de travail des chercheurs. En particulier, la CRCTSC analyse les nouvelles formes d’articles scientifiques et les différents canaux utilisés pour diffuser les connaissances. La Chaire tente également de vérifier si les nouveaux moyens de diffusion améliorent l’accès aux connaissances et accélèrent leur diffusion, ainsi que si les nouvelles technologies permettent de diffuser plus largement les résultats de la recherche à l’extérieur de la communauté scientifique. Les travaux de recherche de la Chaire permettront de mieux comprendre les modes de production et de distribution des connaissances ainsi que d’éclairer l’élaboration des politiques publiques en matière de recherche scientifique et technologique.